La mode africaine défile à Paris

1
Propulsée de la main de Bakana Events, une société de cabinet­conseils spécialisée en appui et promotion de créateurs de mode, le 27 Septembre 2014 dans la ville lumière, le défilé Lusofashion présentait des collections de vêtements des créateurs originaires du monde, et en particulier d’Afrique… Dans le cadre enchanteur du Salon des Miroirs, à Paris.

Belle opportunité pour découvrir pour des créateurs distincts provenant de la Californie, de Côte d’Ivoire, des Pays Bas, du Congo démocratique, du Brésil, du Portugal et l’Angola.

Cette passerelle a constitué pour ces créatrices majoritairement africaines un tremplin authentique permettant à ces jeunes créatrices couturières désireuses d’élargir leurs frontières et d’exposer leurs créations au monde.

Des mannequins professionnels, des personnalités de la mode, du cinéma, de la musique, de la politique, de la télévision ont fait honneur au défilé par leur présence enthousiaste.
Première en piste, ALISHA est une marque de vêtements basée en Belgique et aux Pays‐Bas, fondée par Lydie et Hélène, cousines et originaires de Congo RDC. Alisha est un nom qui est proche à la fois de leurs cœurs et a été choisi en mémoire de leur grand­‐mère. La marque crée des vêtements pour les femmes jeunes et dynamiques dans un style qui acquiesce à leurs racines africaines.
Autre découverte : Leye Tchaco (également connu sous le nom Fely Tchaco) Créatrice de mode basée à San Francisco, chanteuse et modèle originaire de la Côte d’Ivoire. En 2012, elle a fondé l’Académie des Arts d’Afrique, un programme éducatif qui met l’accent sur l’enseignement des arts et de l’artisanat en provenance de l’Afrique et de la diaspora africaine. Le programme comprend la mode, les arts culinaires, la musique, la danse et plus encore. Son habillement contemporain est appelé mode ethnique moderne par Leye Tchaco. La marque vise les jeunes, les adultes professionnels qui souhaitent porter des vêtements culturellement conscients qui correspondent à leur mode de vie moderne. Les tissus utilisés sont faits de cotons hauts de gamme de la africains, tissés dans la région de Yamoussoukro, tissus de la tribu des Gouro de Côte-­d’Ivoire appelés Kamandjeh.
Vicky Muzadi pour sa part, de nationalité angolaise, a été formé à ESMOD Veloudaki á Athènes en Grèce (1988). Elle a vécu 24 ans au Gabon, consciente de la difficulté que rencontrent les stylistes et couturiers, elle a créé en 1998 l’association des créateurs de l’Afrique centrale résidant au Gabon, souhaitant revaloriser et faire connaitre les costumes traditionnels, favoriser les échanges entre les créateurs de la sous-région. Son style se définit comme”branché chic”, originalité, structuré, asymétrie, une simplicité pleine d’originalité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *